Envolée lyrique de la Soprano Fairouz Oudjida


affiche-Fairouz-EventUn véritable voyage musical porté par la puissance vocale et le charme de la Soprano Fairouz Oudjida, accompagnée au piano par le talentueux Martin Dubé à 19h30, à l’école de musique Vincent d’Indy, Salle Marie-Stéphane, 628, chemin de la Côte-Sainte-Catherine, Québec H2V 2C5, Canada.

« La soprano Fairouz Oudjida a une voix riche, ronde et pleine. Elle a un charme, une grâce et un timbre des plus chauds nous rappelant les grandes chanteuses italiennes. Émotions et plaisirs seront au rendez-vous dès les premières notes de Fairouz. »

Martin Dubé, chef de chant à la Julliard School of Music de New York, à l’Opéra de Philadelphie et aux Jeunesses musicales du Canada

« Fairouz est une magnifique artiste, qui possède une très grande voix. Sa sincérité et son amour pour l’art, et plus spécifiquement pour le chant, transparaissent dans sa voix et nous transportent dans les profondeurs de nos vies intérieures. Une voix inoubliable. »

Jérémie Pelletier, pianiste répétiteur et accompagnateur à l’Opéra de Montréal et à l’Orchestre symphonique de Montréal

Des dunes de sable au pays de l’érable

Parcours de Fairouz

La soprano Fairouz Oudjida a grandi dans le désert d’Algérie. Elle a commencé à chanter très jeune, accompagnée par son père à l’accordéon.

Pendant qu’elle étudiait l’interprétariat et la traduction (anglais-français-arabe) à l’Université d’Alger, en 2001, elle a commencé sa formation en chant classique avec la soprano Tatiana Sergueèva Saouli, à l’Institut de musique d’Alger. En 2004, elle a obtenu son diplôme avec mention très bien.

Fairouz a chanté avec l’Orchestre symphonique national d’Alger, sous la direction de Rachid Saouli, dans les plus grands théâtres d’Algérie. En 2007, elle a gagné le deuxième prix du président de la République algérienne pour les jeunes talents.

Fairouz a été la première Algérienne à représenter son pays en Russie, à Moscou, au Concours international « Bella Voce ». Elle a poursuivi ses études à La Scuola Musicale di Milano, en Italie, où elle a étudié avec la mezzo-soprano Biancamaria Casoni pendant 6 ans. Elle a participé à plusieurs concerts en Italie, interprétant des scènes et des rôles de Carmen de Bizet. Mignon d’Ambroise Thomas, Cosi Fan Tutte (Dorabella) de Mozart. Le Nozze di Figaro (Cherubino) de Mozart, Orfeo ed Euridice (Orfeo) de Gluck. La Medea (Neris) de Cherubini, Norma (Adalgisa) de Bellini, Werther (Charlotte) de Massenet. Fairouz a interprété d’autres scènes de Samson et Dalila (Dalila) de Saint Saens au Teatro Ambra (Albenga), La Favorita (Leonora) de Donizetti à Palazzo Barzizza Ozzero (Milano), Carmen de Bizet à l’Auditorium la Cordata (Milano), Le Nozze di Figaro (Cherubino) de Mozart au Teatro Sociale di Balmuccia, Norma (Aldagisa) de Bellini au Palazzo Cusani (Milano), Madama Butterfly (Susuki) de Puccini au Teatro Della Quattordicesima (Milano).

Fairouz a participé également à l’inauguration du Festival du cinéma africain, où elle a chanté des chansons traditionnelles algériennes à l’auditorium San Fedele, à Milan. En mémoire de Luciano Pavarotti, elle a chanté Arie religiose antiche à La Parocchia San Marco de Milan.

Fairouz Oudjida réside à Montréal, au Canada, depuis 2011, où elle continue de perfectionner son art et de se produire en concert.

En janvier 2012, elle a participé à un récital à l’église anglicane St. Lukes, à Ottawa. Le 28 octobre 2012, elle a interprété des airs d’opéra de Carmen de Bizet et Cosi Fan Tutte de Mozart à la Glebe St. James United Church, à Ottawa.

En novembre 2013, elle a participé au Festival du monde arabe, à La place des arts de Montréal, où elle a fait salle comble. Le 22 décembre de la même année, elle a interprété des chants traditionnels et médiévaux, accompagnée à la vielle à roue, au concert de Noël présenté à la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, à Montréal.

Fairouz a bénéficié d’une bourse d’études de la Fondation jeunesses musicales du Canada pour participer à un stage de l’ICAV, qui s’est déroulé en août 2014, où elle est passée de mezzo-soprano à soprano.

Elle est également lauréate du prix Entrepreneuriat au féminin 2014, remis par la Fondation Club Avenir.

À l’occasion de ce spectacle intitulé Envolée lyrique, elle sera accompagnée par Martin Dubé au piano.